La Carotte

Bonjour Madame la Carotte,

Toi ma belle carotte comment te reconnaitre, te choisir ? et pourquoi, parler de toi ? parce que consommer 4 ou 5 portions par semaine tout simplement en crudité c’est un geste simple qui peut faire un max pour tous ! pas besoin de se casser la tête, si vous ajoutez un peu de betterave râpée vous atteignez l’Himalaya, en apport anti-oxydant, vitamines A, béta-carotène, caroténoïdes, lutéïne, zéaxantine, qui aide votre métabolisme à combattre les radicaux libres qui sont les agents du vieillissement et de toutes les maladies qui y sont liés.

L’idéal choisir une belle carotte plus mure que précoce, elle sera plus riche en fibres solubles qu’une primeur qui sera plus riche en nitrate, si elle n’est pas bio.

Celles qui ont le plus de couleurs sont celles qui sont plus riches en carotène, un peu brillante qui éclate de fraicheur, ornée de ses fanes bien vertes et vigoureuses. Les chouchoux évitez les carottes emballées, peut y avoir aussi des trucages de couleur. En la touchant choisissez-la bien ferme, sans taches, la peau lisse et fraiche. Quelle est le teint éclatant de fraicheur.

Au niveau de la fane, si vous voyez des taches vertes méfiez-vous de cette carotte qui peut-être un peu amer. Les fanes, certains disent les consommer, j’ai fait le test en soupe je ne suis pas fan ! à vous de voir. Otez les fanes, car elles puiseront tous les nutriments et l’eau de votre carotte.

Crues ou cuites ? Comme tout aliment, la cuisson détruit certains éléments nutritifs, les principes actifs, tout dépend de la température et de la durée. Cuisson basse température, pas d’auto-cuiseur, panier vapeur douceur et amour. Si vous la faite cuire dans un plat mijoté, évitez de la couper en petit morceau qui dénaturont son gout et ses principes actifs. Quant aux caroténoïdes qu’elles contiennent, il semblerai que la cuisson augmente leur absorption par les intestins.

On te déshabille ou pas ? telle est la question.

Le meilleur est juste sous la peau, donc le mieux lavez-moi et grattez-moi, éventuellement, le dos gentiment, car sous ma peau se trouve le filtre naturel pour extraire les minéraux et le meilleur que la terre me donne et que je vous offrirai de moi. 

Grace à la carotte violette, l’on peut se rendre compte de la partie la plus active en nutriment et facilement comprendre qu’en la pelant tout le meilleur part avec…

Une carotte est fragile, il faut aussitôt la consommer après l’avoir râpée. Le falcarinol que je contiens qui est si bon pour les intestins et le colon, slurp …,  est très sensible à la lumière et à la chaleur, c’est pourquoi la petite carotte râpée est toute indiquée pour en bénéficier.

Pensez au filet de citron pour que je garde mes belles couleurs, et en plus c’est un beau mariage.

De l’huile, d’olive, de colza, de cameline, les caroténoïdes sont liposolubles, donc, nécessitent la présence d’huile pour être absorbée par votre métabolisme.

Très riche en béta-carotène, caroténoïdes, lutéïne, zéaxantine, qui aide votre métabolisme à combattre les radicaux libres qui sont les agents du vieillissement et de toutes les maladies qui y sont liés.

La vitamine A,  qu’elle contient a démontré une action en faveur de la diminution des maladies, une demi tasse de ce légume cru apporte quatre fois la quantité quotidienne conseillée de vitamine A.

L’association des fibres et des caroténoïdes, présent dans la carotte, rendrait l’effet protecteur de ce légume optimal. Très riche en fibre solubles, Les fibres sont si bonnes pour moi

C’est un véritable « super-aliment », recommandé pour TOUS.

Une tasse de carotte nous apporte :

  • De la vitamine K
  • De la vitamine C
  • Des fibres
  • Du potassium
  • De la vitamine B6
  • Du manganèse
  • Du molybdène
  • De la vitamine B1 (thiamine)
  • De la vitamine B3 (niacine)
  • Du phosphore
  • Du magnésium
  • Du folate
  • De la vitamine E

Le jus de carotte à les propriétés suivantes : il participe à une meilleure élimination de l’acide urique dans le sang, un détox. Elles sont bonnes pour les intestins et lutte contre les gastriques. Les minéraux contenus sont facilement assimilés, ce n’est pas le cas de tous les légumes.

Il aide l’organisme à résister aux infections, son action se conjuguant à celle des glandes surrénales. Il contribue à la prévention des ophtalmies, des laryngites, des amygdalites, des sinusites, et de toutes les infections des organes respiratoires.

Donc mangez de la carotte ne rend pas seulement aimable, mais fait de nous des personnes qui font attention à leur forme et agit en prévention. Donc nous sommes plus sympathique, car mieux dans son corps.

Que faire avec la Carotte ? je ne cite que les possibilités permettant d’obtenir les principes nutritifs et actifs.

  • Rapée
  • Lacto-Fermentation
  • Salade
  • Vapeur
  • Soupe
  • Soupe paysanne mi-cuite pour le soir
  • Purée ou en écrasée 

Conservation : dans le bac à légumes – une semaine après plus vraiment vif…

  • Les carottes primeurs : fraiches et jeunes = fragilité  ! deux jours max dans le bac à légumes
  • La carotte d’hiver, de garde : Récoltées en octobre elles se conservent à l’abris de la lumière dans une cave. Ce sont celles que votre maraicher vous propose en hiver.

Cuisson de la carotte : 

  • Il semblerai qu’en cuisant la carotte elle fournirait plus de carotenoÏdes anti-inflammatoire.
  • Comme la plupart des légumes,  la cuisson à l’eau  est déconseillée car elle dilue  les nutriments des légumes dans l’eau, sauf pour la carotte qui déploie plus de carotenoÏdes.
  • A la vapeur dans un cuiseur en inox, cuisson basse.
  • Au four, en poélé.

Informations :

Cancer. La consommation de carottes aurait des effets protecteurs contre le cancer du poumon. Une étude effectuée auprès de plus de 120 000 femmes a conclu que celles qui consommaient de 2 à 4 portions de carottes par semaine présentaient 40 % moins de risque de souffrir d’un cancer du poumon comparativement à celles qui n’en consommaient pas. Avec une consommation de 5 portions ou plus, la diminution du risque atteignait 60 %. Par ailleurs, une étude d’observation a permis de constater que les personnes qui consommaient 2 portions ou plus de carottes ou d’épinards par semaine avaient 44 % moins de risque d’avoir un cancer du sein que celles qui n’en consommaient pas.

Cataractes. Deux études observationnelles ont conclu à une diminution de la prévalence de cataractes chez les hommes et les femmes ayant davantage d’alpha et de bêta-carotène dans le sang. Les mêmes résultats ont été observés chez ceux qui consomment le plus de lutéine et de zéaxanthine. Tous ces composés sont présents dans la carotte.

Mise en Garde :

Il apparaitrait que des complémentations en lycopène et caroténoïdes à doses élevées ferait perdre leur vocation antioxydant, et pourrait devenir pro-oxydant, et seraient ainsi impliqué dans l’apparition de toutes les maladies liées aux vieillissements ou au mode de vie. 

L’adoption d’un équilibre alimentaire, soit 4 à 5 rations par semaine est la meilleure façon de recevoir leur faveur. 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Une réflexion sur “La Carotte

  1. Pingback: Pense à ta ration de carotte/ betterave râpée !!! | Cuisine Nature

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s