Vous reprendrez bien un peu de purée ? de céleri

C’est l’hiver on à besoin de se réchauffer, pas trop envie de cuisiner, je suis certaine que ce n’est pas une découverte pour beaucoup, mais les jeunes étudiants n’y pense peut-être pas ! et c’est pourtant un bon moyen de se préparer rapidement un bon accompagnement. Les étudiants sont soumis à beaucoup de pression, et une bonne purée de céleri le soir avec une protéines lentilles, omelette légère, etc est un bon moyen de se nourrir sans alourdir et faire trop travailler son estomac pour passer une bonne et avoir un réveil léger et plein de vitalité. Parfait pour les petits budget, les personnes pressées, ou après une grosse journée de fatigue !  un gros céleri fera la semaine, tant purée, en crudité râpée, ou même sauté à la poele comme les pommes de terres sautées.

Pour préparer cette purée,

  1. je coupe en petit dès que je place dans une casserole dans un fond d’eau, afin de ne pas noyer le légume.
  2. J’ajoute des arômates, et j’en réserve une partie que j’ajouterai au moment de servir.
  3. Comptez environ 20 minutes de cuisson à feu très doux (-100c°) à couvert. Ne pas trop cuire, vérifiez avec une lame que le légume reste encore dense dans son milieu – un peu mi-cuit- pour profiter de ses nutriments. Normalement, il y a juste la quantité d’eau, le bouillon nécessaire pour le mouliné.
  4. Selon vos gouts vous ajoutez les aromates, des épices, muscade, cannelle, piments, poivres. Huiles d’olives, copeaux de fromages de qualités, personnellement j’aime bien ajouter une noix de beurre cru.

Petite précaution, le céleri-rave peut induire des symptômes d’allergie chez les personnes déjà allergiques aux pollens, entre autres à ceux du bouleau et de l’armoise.

Du fait de sa teneur relativement élevée en sodium (60 à 100mg/100g), le céleri-rave est écarté du régime hyposodé strict. Dans un régime sans sel moins sévère, il peut être occasionnellement consommé, en petite quantité.

Affaire à suivre : Des  recherches ont présentées que des extraits de céleri-rave contenaient des polyacétylènes, des composés qui détruisent certaines cellules cancéreuses. Et, il contient également de l’apigénine qui possède des propriétés anti-inflammatoires susceptibles de protéger l’organisme humain de certains cancers, comme le cancer du sein. Tout comme le celeri, le panais, et persil sont aussi pourvu de ces substances.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s