Blanquette de poulette aux saveurs printanières

Blanquette aux saveurs printanières

Une belle poule au pot s’impose, une vraie qui à bien gambader. 

Voici une recette qui vient agrémenter les multiples possibilités de cette méthode culinaire. 

Votre poulette est cuite ? laissez-là tranquille dans le bouillon toute la nuit.

Bonjour comment ça va ? vous voici, le lendemain, c’est dimanche, les premiers rayons de soleil du printemps nous réchauffent le coeur d’un hiver rigoureux, c’est le marché, les étales des maraichers offrent généreusement les 1ères plantes aromatiques fraiches qui pointent leur nez plein d’énergie, c’est le bon moment pour se décider à concocter une blanquette aux herbes. 

Ne cherchez pas à trouver spécifiquement celles qui sont utilisées dans cette recette, improvisez ! ayez confiance en vous et en vos envies que vous conjuguerez avec les produits frais de saison !

Cela aurait pu être d’autres saveurs, de la sauge, de l’origan, de la ciboulette, de la cive, de l’origan, de la sarriette, de l’ortie si vous êtes prêt pour l’aventure (je n’ai pas fait encore), un petit (de taille) poireaux, voir même quelques feuilles d’épinard, etc…

Pour cette recette :

  • 2 bottes d’ail des ours
  • 1 bottes d’estragon
  • 1 botte de basilic
  • 10 feuilles de menthe
  • 2 cuillères à soupe de thym frais
  • 2 cuillères à soupe de romarin frais ciselé
  • 3 poireaux moyens
  • 3 oignons roses
  • une gousse d’ail
  • le jus de 2 beaux citrons
  • 1 litre et demi / 2 litres de bouillon 
  • 1 oeuf
  • 3 ou 4 càs de farine
  • huile d’olive
  • 1 càc de poudre piment d’espellette. 

Préparation : 

  1. Emincez la chair de votre petite poulette, et réservez-la dans un plat en attendant la suite. 
  2. Si vous ne l’avez pas déjà fait comme dans la recette XXXX, ôtez les légumes et filtrez votre bouillon, une poulette de bonne qualité ne rend pas de gras, ou tellement peu. Toutefois, cette opération peut se pratiquer la veille. Dans ce cas, vous placez votre bouillon filtré au frigo, et vérifiez le lendemain si une légère pellicule blanche c’est formée à la surface. Avec une cuillère à soupe, vous l’ôterez. Vous devez avoir près de 3 litres voir plus de bouillon. Le reste de se précieux bouillon se conserve 3 jours au frigo, vous pourrez confectionner des soupes, un risotto, si vous avez d’autre projet culinaire, dans ce cas, congelez- le, le jour même par portion. A titre indicatif, 2 louches correspondent à la bonne portion pour une personne pour une soupe.
  3. Ceci, étant précisé, lavez tous vos ingrédients, émincez les herbes, le thym et le romarin y compris.
  4. Au tour des oignons, et de l’ail d’être émincés. 
  5. Placez dans votre cocote, 6 càs d’huile d’olive, puis ajoutez, l’ail et les oignons, faites les blondir puis ajoutez quelques herbes de chaque, l’équivalent d’une càs pas plus. Réservez les 2/3 de vos herbes pour les placez en fin de cuisson. couvrez 2 minutes sur le plus petit feu.
  6. Ajoutez votre piment d’espellette.
  7. Maintenant, vous pouvez ajouter votre bouillon, lorsqu’il est proche de l’ébullition retirez du feu.
  8. Ajoutez votre poulette, et laissez là bien s’imprégner du bouillon. 
  9. Au tour de l’oeuf, prenez deux bols, dans le 1er bol placez le blanc et émulsionnez-le avec 2 càs de bouillon froid. 
  10. Placez le jaune dans le second bol, battez-le avec 2 càs de bouillon froid, puis ajoutez le jus des 2 citrons, continuez à remuer, puis ajoutez le blanc, battez-les, ajouter une demi louche de bouillon tiède, ajoutez 1 càs de farine, remuer sans relâche 😊, ajoutez, cette fois une louche de bouillon tiède, remuer avec un petit déhanchement qui ne laissera pas de marbre votre entourage, puis une càs de farine, et continuez sur votre lancé avec la 3ème càs de farine, sans oublier une louche de plus, si vous recherchez plus d’onctuosité ajoutez une 4ème càs de farine, et une louche de bouillon.
  11. Votre sauce est prête ! incorporez-la à la poulette qui est toujours hors du feu, prenez soin de bien associer votre sauce au reste du bouillon en remuant bien les deux éléments. 
  12. Maintenant, vous pouvez ajouter toutes les herbes et aromates qui sont en attente. 
  13. Placez votre cocotte et votre poulette sur le plus petit feu, sans cesser de surveiller et de remuer. Eviter l’ébullition afin de préserver l’onctuosité et l’homogénéité de votre sauce, sinon il risque de tourner. 
  14. Vous avez le droit de gouter pour rectifier à votre goût l’assaisonnement.

En accompagnement, j’ai choisi du riz complet « Camarguais » comptez 30 minutes de cuisson à l’étouffé, vous pouvez pour la cuisson ajoutez du bouillon froid qu’il vous reste. 

Quelques copeaux de parmesan seront les bienvenus sur l’assiette. 

Si vous préférez des légumes, les haricots verts frais sauront bien s’harmoniser. 

De bonnes pâtes aussi.

Voilà, c’était encore une idée de plus à réaliser avec une poule au pot à n pas confondre avec un poulet.  

Son prix est en plus un autre atout, comptez environ 5,50euros/kg. 

Ce plat avec l’accompagnement revient à 2,5 euros/assiette. 

Comptez faire 7/8 assiettes avec une poulette de 1,6kg. 

Pour les atouts forme et santé c’est par ici Bouillon de Pole et poule au pot. 

Bon appétit !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s