Le thym

Parlons du thym, puisque j’ai l’air d’insister pour partager avec vous toute la magie du thym, tant par ses saveurs, ses bonnes odeurs, que pour tous ses bienfaits qui sont bons à savoir mes chéries (s).

Il peut agrémenter tous nos bons petits plats cuits ou cru, vous pouvez l’utiliser frais ou sec.

Lorsqu’il est frais, il est alors très puissant en arômes, pour exhaler ses arômes vous pressez ses feuilles avant de les incorporer au plat.

En pratique, je préfère le thym frais. Ma méthode est d’ajouter au début de cuisson l’équivalent d’une 1/2 càc de thym pour les arômes, pour créer un fond de sauce avec l’ail, l’oignon  etc…(pour plat ou soupe) et un càc lors des 3 dernières minutes de cuisson, pour retrouver ses arômes, et pour aussi bénéficier de tous les bienfaits qu’il a à nous partager.

Personnellement, je peux en ajouter davantage jusqu’a 2 càs bombées ! dans un plat en sauce, dans une soupe, autant de romarin, que d’origan, n’hésitez pas a développer vos recettes personnelles. Les miennes donnent une place de choix aux aromates.

Si vous utilisez le thym en branche : vous pourrez ainsi le retirez à la fin de la cuisson. Il parfume merveilleusement  tout !

Pour choisir votre thym, préférez-le frais, pour le conserver placez-le dans un bocal avec 1cm d’eau.

Le Thym

Le thym est l’une des herbes aromatiques les plus riches en composés antioxydants. Il contient notamment des flavonoïdes et de l’acide caféïque. Ceux-ci jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les radicaux libres, responsables de l’oxydation des cellules. Il est également riche chlorophylle.

Mais surtout, un bon allié santé, et entretien de la mécanique,  si, il est consommé régulièrement.

Des propriétés antibiotique sur l’état général, intervient sur toutes la sphère ORL, pulmonaire, que ce soit virale, bacteriologique.

Dérèglements digestifs et intestinaux : ballonnements, diarrhée, mais aussi ulcère à Helicobacter pylori  et colopathies diverses. Affections cutanées : dermatite, couperose, gale, herpès, zona, varicelle, mycoses, plaies, piqûres d’insectes, pédiculose. Affections buccales et dentaires : caries, mauvaise haleine, stomatite, aphtes, gingivite.

Antiseptique et antifongique : soulage les inflammations de la sphère buccopharyngée, caries, soins dentaires divers, sous forme de bains de bouche. : Diminue les sécrétions nasales ou rhinorrhées. Vertus spasmolytiques.

Donc consommez régulièrement du Thym avec une alimentation saine et variée, de l’ail de l’oignon peut vous évitez le généraliste l’hiver et bien d’autre maux et maintenir votre équilibre.

Précautions :le thym ayant une teneur non négligeable en vitamine K, les personnes suivant un traitement d’anticoagulant devront veiller à ce que leur taux soit stable d’un jour à l’autre.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s