Coulis de tomate

C’est l’été, les tomates font enfin leurs arrivées ! je parle des vraies tomates !  de saison !  pas des autres ! que je ne veux plus consommer !qui font mal au ventre ! 

Je ne les consommerai plus aux multiples raisons, consommations d’énergies, transports, eau, chimie, si, elles ne sont pas bio ou provenant d’agriculture raisonnée, et surtout ! TOTALEMENT OU PRESQUE dépourvues de ses éléments nutritifs qui en font sa gourmandise, son goût, et, ses propriétés bienfaisantes. 

La tomate crue est plus difficile à digérer que quand elle cuite, et, recuite. D’où, le prétexte de préparer un coulis de tomate. 

Plus la tomate est mûre plus elle est concentrée en lycopène et en anti-oxidant, d’où l’intérêt d’élaborer votre coulis de tomates, et  d’acheter toutes celles qui sont bradées par votre maraicher parce qu’elles sont devenues trop mures. 

Le lycopène, est un caroténoïde d’origine végétale, notre corps ne sait pas le fabriquer, il permet de combattre les dommages causés par les radicaux libres qui causent le vieillissement cellulaire.

Très utiles, pour les diabétiques, pour le cholestérol, la tension artérielle, et surtout, il interviendrai dans un rôle préventif de certain cancers, notamment la prostate et ovaire, de nombreuses études sont disponibles sur le web sur ce sujet.

  • 30 min après l’avoir consommé, il est assimilé par les intestins et va au foie, la prostate, les glandes surrénales, aux testicules, il serait également utile aux seins et pour tous les organes semble t’il. Donc, même si vous ne faites pas votre propre coulis de tomate, sachez que celui que vous achèterez en bio, sera doté de lycopène.  Pensez à l’alimentation des hommes, de vos amis. 
  • Coulis de tomate = 27 mg
  • Sauce tomate conserve = 17mg
  • Tomate crue = 3 mg
  • La pastèque = 13 mg

Ce coulis de tomate peut avoir diverses utilisations. 

  • Sur des céréales de type petit-épeautre, du sarrasin, du riz complet ou demi-complet, quinoa
  • sur des pâtes
  • gratin d’épinard, de blettes au coulis de tomates
  • sur des haricots blancs
  • en soupe froide pour l’été
  • cuire un poisson
  • une viande mijotée

Pour réaliser votre coulis :

  • 1 kg de tomate
  • 1/2 verre d’huile d’olive
  • du poivre 
  • thym frais
  • romarin
  • oignons primeur
  • 3/4 belles gousses d’ail

Préparation :

  1. Lavez vos tomates
  2. coupez-les en morceaux de petites tailles
  3. placez-les dans votre casserole (en fonte 🙂)
  4. ajoutez 1/2 verre d’huile d’olive
  5. ajoutez une càs de thym, de romarin
  6. ajoutez du poivre, du piment d’espelette.
  7. couvrez pendant 30 à 40 min
  8. ajoutez feu éteint du basilic, estragon, etc… ou réservez-vos aromates pour l’utilisation future. 

Plus vous ferez cuire et recuire votre coulis plus vous libérez du lycopène, le lycopène est liposoluble, aussi n’hésitez pas à rajouter de l’huile d’olive lors de sa consommation, et du poivre.

Mise en Garde :

Il apparaitrait que des complémentations en lycopène et caroténoïdes à doses élevées ferait perdre leur vocation antioxydant, et pourrait devenir pro-oxydant, et seraient ainsi impliqué dans l’apparition de toutes les maladies liées aux vieillissements ou au mode de vie.

L’adoption d’un équilibre alimentaire, soit 4 à 5 rations par semaine est la meilleure façon de recevoir leur faveur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s