Le Petit-Epeautre – Une richesse incroyable d’acides aminés

Le petit-épeautre, une céréale ancienne, assez méconnue et que l’on confond avec l’épeautre (le grand épeautre), surnommé le caviar des céréales.

D’un grand intérêt nutritionnel, gustatif, il peut apporter de nombreuses réponses nutritives, il peut facilement remplacer le riz, les pâtes, normalement très digeste, donne de l’énergie, et pas de coup fatigue digestive.

Contrairement aux protéines végétales, il a la particularité de contenir les 8 acides aminés essentiels à l’organisme, tout comme l’amarante et le quinoa, ce qui est assez exceptionnel pour un aliment, phénylalanine,  tryptophane, valine, lysine,  isoleucine, méthionine, thréonine, leucine. les mêmes que nous pouvons trouver dans les protéines animales, et dans des quantités très supérieure aux autres céréales, ce qui permette de récupérer rapidement d’une grosse journée.
La plupart des céréales sont pauvres en lysine, les légumineuses en méthionine, c’est pourquoi, pour éviter les carences, les régimes végétariens recommandent de les combiner.

N’ayant pas subi comme le blé et les autres céréales de mutation génétique, ses qualités nutritionnelles sont hautement plus élevés, et mieux admises par l’organisme.

Une faible présence en gluten 7%, contrairement au blé qui en contient 8,66% et l’épeautre 10,3%. son type de gluten est mieux toléré par ceux qui y sont sensibles ou souffre de maladies coeliaque, a essayer par ceux qui ont des problématiques inflammatoires, ou des réactions allergiques diverses.

Il est très riche en fibres solubles environ 10grs/100grs, pour indication la valeur nutritionnelle quotidienne est de 25grs pour la femme et pour l’homme de 40grs environ. Les fibres solubles sont recommandées à ceux qui ont un intestin irritable, mais pas seulement, tous les autres peuvent aussi préserver leur capital avec cette céréale.  Que, quoi, qu’est-ce ? les fibres

Il contient 4 fois plus de béta-carotène, et de lutéïne, et 2 fois vitamine A, et de la B6, que le blé.

Son indice glycémique est faible : 40 – les diabétiques peuvent l’inclure dans leur équilibre alimentaire.

  • Glucide : 72 mg
  • Phosphore : 440 mg
  • Calcium : 100 mg
  • Lipide : 3,5 mg

Le petit-épeautre est de la même famille, que l’épeautre ou le blé, qui sont des céréales plus faciles à produire et d’un rendement supérieur, ce qui en fait des produits plus rentables économiquement que le petit-épeautre.

Dans l’antique Egypte, le petit-épeautre y était cultivé 10 000 ans avant J.C,, très robuste, il ne craint pas les ravageurs, les parasites, les maladies, et demande peu d’eau, il pousse naturellement bio ! mais, ! sont cycle de végétation est plus long et sont rendement est plus faible d’où le désintérêt des grands groupes. En France, il est principalement cultivé dans les Alpes et la Provence.

Au travers de cette petite excursion du petit-épeautre, nous pouvons conclure que les préférences attribuées au blé sont faciles à distinguées, ce qui amène une longue série de conséquences tant environnementales, que santé.

Diversifier son alimentation, chercher des réponses, remettre en question, essayer d’autres chemins

Que peut on faire avec le petit-épeautre :

Avec la farine : 

  • des gâteaux
  • des cakes
  • des pâtes à tartes
  • du pain

 En grain :

  • Il remplace le riz, les pâtes
  • en boulgour
  • dans une soupe
  • des galettes
  • dans une brique
  • en gratin de légumes et puis et puis…

Préparation du grain : faire tremper au moins 4 heures, personnellement je l’étends à 24heures en renouvelant et en rinçant 3/4 fois par jour l’eau, et sa cuisson s’opèrera en 20min, se conserve 3 jours au frigo. Non, ce n’est pas long est fastidieux !

Pour éliminer les substances, je préconise de le faire bouillir à petit bouillon 3/4 min, de le rincer dans un passoire et de reprendre la cuisson dans une nouvelle eau.

Précisant, que cette technique n’a rien de particulier, nous devrions opérer de la même façon pour le riz ! normalement !

En flocons : 

  • En céréales du petit déjeuner
  • Dans une soupe

Une réflexion sur “Le Petit-Epeautre – Une richesse incroyable d’acides aminés

  1. Pingback: Un Ragout de veau | Cuisine Nature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s