Le sucre

L’alimentation apporte naturellement des glucides pour couvrir nos besoins. 

Mais comme nous le savons tous nous sommes des gourmands.

Les recettes qui sont proposées intègrent de faible quantité de sucre et tente contre nos habitudes culturelles d’offrir  satisfaction, les saveurs naturelles se révèlent au sucre déjà présents. 

De changer notre recherche de goût sucré par celui du gout nature, une sorte de chemin qui mène à la vérité, plutôt que de succomber à l’endoctrinement du sucre sans gout. 

Aujourd’hui toutes les études démontrent les méfaits du sucre sur l’organisme, la maladie, l’addiction.

Eduquer les enfants au sens des saveurs. 

L’addiction au sucre est motivée par quelques facteurs. La sérotonine (hormone du plaisir, du bien-être) qu’elle nous procure, et par les colonies de bactéries qui occupent nos intestins. Sans vous bassiner dans une explication physiologique technique, pour simplification,  plus nous allons consommer un aliment plus cela favorisera telle ou telle type de bactéries. C’est comme dans notre environnement, dans la nature, comme nous, lorsque nous nous plaisons à un endroit nous nous établissons parce que les éléments, le climat et la nourriture sont propices à notre développement. 

Ainsi, nous couvrons nos terres de mono-cultures, de champs de blés, pour ne citer qu’eux, qui appauvrissent nos sols, ou par des élevages qui ont une part dans le changement climatique, et la pollution environnementale. Dans nos intestins c’est un peu le même schéma, et ces mêmes bactéries par des mécanismes physiologique interviennent directement sur vos pensées mentales, sur vos désirs pour déclencher l’envie du sucre, et des comportements. 

Visualisant cette approche, on peut facilement admettre les causes des maladies diverses. 

Une parenthèse pour le gluten, et les produits laitiers sont aussi associés à cette approche.

Concernant mes choix de sucre, de mon approche concernant l’alimentation, et de mes expériences.

J’ai testé tous les sucres, et d’après mes connaissances, il est préférable d’utiliser un sucre blanc pour la cuisson, car toutes cuissons nous expose à la réaction maillard qui est une réaction chimique que l’on peut observer lors de la cuisson d’un aliment ; elle correspond à l’action des sucres sur les protéines, des acides-aminés qui vont brunir à la cuisson,  comme notamment au goût des viandes rôties. C’est durant cette réaction que les acrylamides. considérés comme probablement cancérigènes — sont formés. Le sucre blanc qui est ajouté apporte une quantité supérieure de sucre aux ingrédients, aux protéines, ajouter un sucre non-raffiné, ou du miel,  intensifiera la réaction maillard. 

Le sucre de canne est blond-brun à la fin de l’extraction. La couleur brune provient de la déshydratation du sucre (la caramélisation) qui provoque des réactions de brunissement, la réaction Maillard encore elle !  entre les sucres et des acides aminés intervient également. Après raffinage (retrait de ses colorants naturels après refonte), le sucre de canne devient blanc. Le sucre blanc cristallisé après concentration sous-vide contient 99,9% de saccharose.

Notre organisme a besoin de glucides pour bien fonctionner, nos cellules carburent au glucose. Nous possédons des réserves, le glycogène pour les mammifères et la cellulose pour les végétaux. Les glucides sont investi dans de nombreuses structures cellulaires, de celles nos tissus, de notre ADN, ARN, des vitamines, permet la définition des groupes sanguins, etc… 

Selon une étude de consommation nationale INCA3, en France, les adultes consomment en moyenne  : 

entre 212 et 254g/j de glucides totaux dont 83-104g/j de sucres  et, 108-128g/j d’amidon et 19-20g de fibres. 

Les glucides représentent 46-47% de la ration énergétique et les sucres représentent 17-18% de la ration énergétique.

L’OMS et l’ANSES recommandent de limiter à 10% de l’énergie totale les apports en sucres ajoutés voire à 5% (soit 26g/j pour la Femme et 32g/j pour l’Homme), Une alimentation équilibrée, couvrent normalement tous nos besoins par les féculents complets, les céréales complètes et les légumineuses. Il est donc recommander d’être attentif à sa consommation de sucres libres avec les biscuits sucrés, les viennoiseries, les gâteaux etc…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s